Réprise des affrontements entre les rebelles du M23 et les militaires FARDC à seulement quelques kilomètres de Goma

By Passy Mubalama
C’est au environ de 4 heures du matin ce lundi que les affrontements ont repris entre les rebelles du M23 et les FARDC Forces armée de la République Démocratique du Congo. Des tirs et des détonations à armes lourdes ont été entendus par la population. Les rebelles du M23 et les militaires congolais se sont affrontés le lundi 20 mai à Mutaho, à près de 10 Kilométres au Nord de la ville de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu à l’Est de la République démocratique du Congo. Vers 4 heures du matin les rebelles du M 23 auraient attaqué les positions des militaires FARDC.
Ces affrontements sont les premiers depuis le retrait de la rébellion de la ville de Goma en décembre 2012. Les deux camps s’accusent mutuellement d’avoir attaqué en premier.
Très inquiète face à cette situation, la population de Goma ne sait à quel saint se vouer. Crainte d’avoir de vivre le stress de la guerre mais aussi la panique que la ville ne retombe entre les mains des rebelles du M23 comme c’était le cas le 20 novembre date de la prise de la ville parles rebelles du M23. « Nous en gardons un mauvais souvenir. » nous ne voulons pas la guerre.
Après avoir vécu la guerre du 20 Novembre dernier qui s’est soldé par la prise du contrôle de la ville de Goma par les rebelles du M23, la population de Goma ne veux pas revivre cette situation. « Nous ne voulons pas revivre cette situation de guerre. Que les M23 ne reprennent plus le contrôle de la ville de Goma, c’est une triste histoire » laisse entendre Mado, Une jeune étudiante dans une université de Goma
Comme cette étudiante, la plupart des congolais de l’Est veulent à tout pris que la situation reste calme et que les gens vaguent à leurs occupations.
Des questions se posent pourtant quant à la présence de cette brigade d’intervention des Nations Unies qui a un mandat robuste et offensif et dont quelques hommes ont été déployé à Goma il y a quelques semaines.
« Mais que fait cette brigade de l’ONU alors que les M23 sont à la porte de la ville de Goma et foncent tout droit vers Goma, Quel est leur Rôle, qu’est ce qu’ils font exactement ? » Déplorent Serge Moussa un autre jeune de Goma.
Alors que les rebelles du M23 avancent progressivement vers la ville de Goma, les autorités congolaise restent convaincu que les M23 ont violés le cessez le feu qu’ils ont décrété eux même il ya quelques mois. Pour le gouverneur de la province du Nord Kivu, Les M23 veulent montrer à Ban Kimoon que la Brigade d’intervention de l’ONU est faible
« Tout le monde sait que Ban Ki-moon va arriver dans 48 heures en RDC et que pour le M23, la reprise des attaques c’est une façon de le faire douter, de faire douter ses stratégies notamment l’accord-cadre [d’Addis-Abeba] et la résolution [2098 créant la brigade d’intervention de la Monusco», a ajouté Julien Paluku meme si certaines populations émettent des doutes quant à cette brigade d’intervention des Nations Unies.

Pour sa part, le M23 nie avoir attaqué les FARDC. Selon son chef politique, Bertrand Bisimwa, son mouvement voulait déloger les rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) de Mutaho.
Entre temps, alors que la situation a semblé se calmer hier soir, ce mardi, des affrontements ont repris vers Muja, Rusayo. La situation sécuritaire reste inquiétante, des coups de tirs sont toujours entendu dans certains quartier de Goma, Ndosho, keshero, kibwe etc .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s