Quid de la liberté de la presse au Congo

La journée de la liberté de la presse commémorée le 03 mai de chaque année passe dans le calme à Goma au Nord Kivu à l’Est de la RDC. Les journalistes célèbrent cette journée mais elle passe en tout cas dans le froid pour la plupart des journalistes.
Nous avons rencontré quelques journalistes de Goma qui nous disent ce qu’ils pensent de la liberté de la presse en RDC. pour la plupart, la liberté de la presse n’est pas garantie.
« Il n’y a pas de liberté de la presse en RDC, on a toujours peur de dire certaines choses sur les hommes politiques, sur les rebelles par peur de recevoir des menaces, » confirme Constance Simweray une journaliste reporter à IWPR Institute for War and Peace Reporting et travail à la la Radio Télévision Nationale Congolaise RTNC une chaine Nationale.
Certains sujet restent sensible pour beaucoup des journalistes qui ont peur de les aborder « Je ne peux pas par exemple aborder la question sur le mandat des élus du gouvernement provincial qui est à terme, sinon je me crée des ennuies » avoue-t-elle.
Plusieurs facteurs seraient à la base de cette situation, c’est notamment les conflits armés qui caractérisent l’Est de la RDC depuis environ deux décennies. La politique prime sur la liberté des journalistes, les politiciens ne regardent que leurs intérêts. Les journalistes s’interdisent toute pressions en dehors de leurs réactions, mais même quand les radios appartiennent aux politiciens ? Les choses se compliquent davantage.
« Il n’y a pas vraiment de liberté quand on écrit un article ou un reportage. On a toujours peur même si on essaye de rester plus professionnel en équilibrant l’information et même en diversifiant les sources comme l’exige d’ailleurs notre métier. » nous confie Sarah Nsimire. Pour elle parler de questions qui touchent directement le gouvernement reste un sujet sensible;
La sensibilité des sujets, oui toutes les questions restent très sensibles en tout cas en RDC, Finances , minerais , justices, corruption, mais quels genre de sujet doivent aborder les journalistes congolais pour ne pas se sentir en insécurité , faut –il toujours jeté des fleurs aux autorités congolaise au détriment de la population qui a besoin d’une information sur ce qui se passe au pays ?
Pour des nombreux journalistes, le micro les expose, beaucoup des journalistes congolais s’expriment aujourd’hui grâce aux medias sociaux, même si les autorités congolaises ont tendance à suivre les journalistes même sur leurs propre pages.
Malgré les difficultés dans lesquelles travaillent les journalistes congolais, et particulièrement les femmes journalistes , n’oublions pas notre mission qui est de défendre la liberté de l’information et de respecter la vérité et rien que la vérité .

Publicités

Une réflexion sur “Quid de la liberté de la presse au Congo

  1. wasingya dit :

    Merci beaucoup maman, je suis content de retrouver une congolaise bloguese dans word press.
    Il serait mieux de correspondre et se partager des idées si possibles merci, merci courage.
    mon compte blog : c’est : http://anselmewasingya.wordpress.com
    face book : nguru wasingya anselme
    gmail : nguruwasingya@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s