Goma:entre joie et amertume

À Goma, le 13 décembre, des partisans de l’opposition ont tenté de manifester pour contester les résultats de l’élection présidentielle. Mais ils ont été rapidement dispersés par la police d’intervention rapide à coups de gaz lacrymogènes. Cinq personnes, dont trois de l’UDPS et deux de l’UNC, parti de Vital Kamhere, ont été arrêtées. Parmi elles : Rubens Mikindo le président fédéral de L’UDPS à Goma et Alex Bauma, le président urbain de l’UNC. Jusqu’alors la ville pourtant partagée était restée calme.
Dès l’annonce de la victoire de Kabila, des cortèges des jeunes hommes, femmes et même des enfants entonnent les chansons de campagne en portant les effigies de Joseph Kabila. « Je savais qu’il devrait passer ce n’est pas du tout une surprise pour moi. Toute autorité vient de Dieu. Kabila a été élu par Dieu qu’il soit élu une deuxième fois ce n’est pas du tout une surprise », laisse entendre un motard rencontré vers Deux lampes, un milieu populaire de Goma.
Du côté de l’opposition, c’est la tristesse et la déception. On peut voir des gens rassemblés en petits cercles et discutant des résultats qu’ils estiment entachés de nombreuses fraudes et même d’irrégularités. « La CENI n’a pas été neutre; déjà avant les élections du 28 novembre, les bulletins de vote circulaient dans les quartiers de Goma, la frontière n’a pas été fermée. L a CENI a publié des fausses tendances, des chiffres non conformes à la réalité sur le terrain. A Goma nous n’avons pas voté pour Joseph Kabila », estime l’un d’eux dépité. Au Nord-Kivu les partisans de l’opposition soutenaient Vital Kamerhe et Étienne Tshisekedi.
Quelques minutes après la publication des résultats, les femmes des militaires ont manifesté leur mécontentement : « Nos maris souffrent, ils meurent tous les jours pour ce pays, Kabila a été militaire mais il nous laisse souffrir. Pourquoi, vivons-nous dans des conditions déplorables sans salaire, sous des bâches avec 40 mille Fc. Est-ce que Kabila peut vivre avec cet argent ? », clamaient-elles. « Il fallait que quelqu’un d’autre soit président », conclut l’une d’elles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s