8h 30

Emballer mes malheurs dans une enveloppe de silence les bras baissés vers ton absence

Je regardais les aiguilles de l’horloge monter vers le sommet de ma souffrance

Tant dis que tes pas trainés quelque part oubliant tes promesses

J’ai emballé mon cœur dans un sachet noir

Afin que les blancheurs de l’amour perdu ne soit vues par les passants

Je t’en pris si tu trouves un sachet noir par terre

Saches que mon cœur s’y trouve blessé saignant comme une bête traquée

Publicités

Une réflexion sur “8h 30

  1. Ce poème est magnifique Passy, j’espère que tu vas continuer à nous émerveiller de tes mots.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s